Vendredi 26 Janvier 2018 / 18h / Vernissage OPTICAL SOUND & PIERRE BELOÜIN, 1997 —> X

Carte blanche à Optical Sound & Pierre Belouïn à l’occasion de la parution de la seconde monographie consacrée à l’artiste Pierre Beloüin et à son projet Optical Sound initié en 1997.

Vernissage à la galerie TCHIKEBE le vendredi 26 janvier 2018 de 18h à 21h.

Cet ouvrage anthologique de plus de 200 pages regroupe sur une période de 20 ans l’ensemble des œuvres, éditions et événements produits par Pierre Beloüin et son label. Le texte principal commandé à Jérôme Lefèvre se déploie de manière inédite entre la critique d’art et les liner notes, mettant en lumière les liens entre musiques et art contemporain dont l’artiste se nourrit. L’édition contient de nombreux documents inédits et vues d’expositions, un tiré à part, ainsi que des textes critiques et entretiens en annexe.

L’histoire de l’art récente a connu successivement des artistes « sans » œuvres (dématérialisées) et d’autres « sans » art (où « tout est art »), ou bien encore des œuvres « sans » auteur (voir les appropriationistes)… Le travail de Pierre Beloüin pourrait sans doute revendiquer ici quelques-unes de ses filiations et trouver naturellement sa place sur ce grand échiquier du rapport ambiguë de l’artiste à l’art. Car ce qui fait l’une des spécificités de son œuvre, outre le fait qu’elle s’appuie également sur une connaissance pointue des contre-cultures, c’est le statut que défend son auteur, un statut plus volontiers associé au monde de la musique ou du cinéma, à savoir celui de producteur. Producteur d’artistes, de musiciens, d’œuvres, de produits… Revendiquant la pratique de l’art comme moyen de collaborations, Pierre Beloüin devient le cœur d’un réseau ouvert multipliant les ramifications et le développement de projets en tout genre (du partenariat au commissariat, d’une revue, en passant par l’édition de disques, de badges, l’organisation de concert, etc.).

Ce qui signe d’emblée ce travail, c’est le désir affirmé de multiplier les champs plutôt que de les soustraire et d’inscrire ainsi sa pratique au sein du label Optical Sound (dont il est le créateur) dans sa production plastique. Qu’elle soit jouée ou citée, la musique, son actualité et son histoire, ses codes et ses croisements, constitue donc le socle à partir duquel tout s’élabore. C’est sans doute parce que la musique dépasse son seul territoire, qu’elle emporte avec elle un lifestyle et appelle la conscience et la révolte, le plaisir et le jeu, qu’elle fascine. Pierre Beloüin semble annoncer son désir de faire basculer définitivement dans le champ de l’art cette attitude frondeuse et résistante. Aux manettes d’un projet dont un des buts pourrait être celui d’affirmer le rapprochement, voire la fusion, des disciplines artistiques, il met en œuvre les moyens d’une attitude dans la forme.

Guillaume Mansart

Avec le soutien à l’édition du Cnap et d’autres partenaires à l’occasion des 20 ans du label.

Textes de Jérôme Lefèvre et P. Nicolas Ledoux avec les contributions de Guillaume Mansart, Joseph Ghosn, François Coadou, Valérie Caradec, Ludovic Burel, Emmanuel Mir, Raphaël Brunel, Anne-Lou Vicente, Richard Allen,  Jill Gasparina.

Conception graphique et éditoriale : Huz & Bosshard
Paru en Décembre 2017
édition bilingue (français / anglais)
23 x 30,5 cm (dos carré cousu collé) couverture marquage à chaud
208 pages (ill. coul. et n&b) + insert tiré à part
Diffusion/distribution : Les presses du réel
ISBN : 979-10-96749-03-4